Image de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporama

Dimanche, 24 avril 2016

Participez au débat sur le revenu de base individuel et universel

Évaluer cet article
(2 Évaluations)
Pour le revenu universel ? Pour le revenu universel ?
© Vecteur de Icône conçu par Freepik

Au sein de Désirs d’Avenir, c’est Alain Chauvet qui nous fit découvrir ce concept lors de la sortie de son livre en 2009.

L’idée d’un revenu de base fixe, individuel, universel, trouve aujourd’hui des partisans et des opposants à droite comme à gauche.

Elle consisterait à verser à chaque citoyen un revenu de base, identique pour tous, sans condition de ressources et à remplacer un certain nombre d’aides sociales, voire toutes, par ce celui-ci.

Cette proposition simple n’est pas facile à mettre en place en France, et en tout état de cause, pose beaucoup de questions, par exemple :

  • Quel doit être le montant du revenu ?
    Certains économistes proposent 470€ par mois, équivalent du RSA, ce qui coûterait environ 325 milliards d’euros à la collectivité, soit le montant total des retraites et de l’allocation­ chômage.
    D’autres évoquent 1000 euros pour un revenu de base digne de ce nom, soit 600 milliards d’euros: montant actuel de toutes les aides consacrées à la protection sociale en France, dont le système est basé sur le contexte économique et social de 1945.

  • Comment financer ce dispositif ?

  • Faut-il supprimer toutes les prestations sociales, y compris les pensions de retraite et les allocations chômage? Ou seulement certaines ? Lesquelles?

  • Sommes-nous prêts à refondre et simplifier notre fiscalité et protection sociale ?

La Finlande s’apprête a mettre en place cette mesure en 2017. Mais si son gouvernement, de centre ­droit l’envisage, c’est pour réduire le coût des prestations sociales, qui seraient toutes supprimées.

Au Québec, on prône le versement à chaque citoyen de 12 600 dollars canadiens, soit 685€ par mois.

En France, les écologistes ont inscrit le revenu universel à leur programme et l’ont présenté au Senat en mars dernier, sous forme d’une proposition de résolution. Celle-ci consiste à garantir à toutes les personnes résidant en France un revenu minimum fixe mensuel ­ cumulable avec le revenu d’activite notamment­ sans contrôle de ressources ni contre­partie.
Ce revenu de base a également été proposé par le Conseil du numérique, pour lequel le financement proviendrait, en tout ou partie, des gains de productivité offerts par l’intelligence artificielle et la robotisation.
Enfin, Christophe Sirugue, Député de Saône et Loire a remis le 18 avril 2016 son rapport au Premier Ministre Manuel VALLS, ce dernier souhaitant ouvrir “ les chantiers du revenu universel” 19 avril 2016

Participez au débat sur le forum de Désirs d'Avenir !

Compte rendu du débat des adhérents ayant eu lieu du 15 avril au 15 juin 2016

Lu 6012 fois

2 Commentaires

  • Lien vers le formulaire samedi, 03 décembre 2016 Posté par La Divine Natacha

    Rien que sur le point du montant, c'est une pelote d'épingles. Si c'est pour allouer un montant équivalent au RSA et supprimer le reste des aides, cela revient à donner la pichenette nécessaire à des millions de précaires pour basculer dans le gouffre.

    Avant : RSA 470+Aide au logement 100 - loyer 200 : reste à vivre 370
    Après : Revenu de base 470 - loyer 200 reste 270...

    D'où l'enthousiasme de certains, et la méfiance de certains autres. On trouve beaucoup d'infos sur Internet maintenant, permettant de se faire une idée... de la complexité de la question.

  • Lien vers le formulaire mercredi, 04 mai 2016 Posté par Kombang Medzi Jacques Brice

    Kombang medzi think tank réflexion : l idée d'un revenu de solidarité active, de base fixe, individuel universel est une base pour une Europe fédéral face à la globalisation, les inégalités croissates, la spéculation financière, course absurde aux profits mais face au rejet de l Europe. Mais chaque état individuel aura du mal à mettre en place un revenu individuel par la globalisation, le revenu individuel répond aux défis démographiques, permettrait aux hommes et femmes de l union européenne d avoir un motif de se retrouver, se sentir associés dans une seule et même entreprise une fédération européenne, la fin de la mondialisation heureuse depuis la chute du mur, veut un mur sociale pour dompter les forces déchaînés par la globalisation pour être réglées de manière corporative, pour éviter les risques liés à l explosion de l explosion de l Europe. Le diagnostic lucide et sombre vaut aussi pour les parties politiques socialistes, travaillistes, c'est un équilibre parfait pour prendre des revenus aux autres pour le redistribuer, un revenu universel pose aussi le problème de l âge de la retraite, il faut travailler jeune, aller à la retraite tôt, pour permettre à chacun de travailler au moins une fois dans sa vie .l idée d'un revenu de base fixe, individuel universel c'est aussi des droits et des devoirs avec un revenu complémentaire universel le droit c'est travailler pour l Europe fédéral.

Laisser un commentaire

Il vous reste caractères.

Carte des Comités

DOCUMENTS les plus téléchargés

Le CLOUD

Les Comités Désirs D'Avenir

Les comités Désirs d'Avenir vous donnent rendez-vous sur leur site.