Discours et Interviews

Chers amis,

Nous avons le plaisir de vous adresser ci-dessous l'interview de Ségolène Royal, invitée ce matin de Christophe Babier sur Itélé, ainsi que sa rencontre sur le plateau avec Jamel Debbouze venu présenter la sortie du film "La Marche" .

Près de 8 Français sur 10 considèrent que les politiques ne sont pas courageux. Etes-vous d'accord ?

SEGOLENE ROYAL. Ce sondage intervient dans un contexte où la crise et les secousses de toute nature font douter de l'efficacité de l'action politique. Il confirme que le courage est pour les Français une vertu majeure en politique. Savoir prendre des décisions difficiles, au risque de n'être pas entendu par tous. Avoir le courage d'oser des réponses neuves quand les anciennes ne fonctionnent plus.

Cette rentrée débute sur la question fiscale. Diriez-vous, comme Pierre Moscovici, qu’il y a un «ras-le-bol» sur le sujet ?

Il ne faudrait pas augmenter les impôts car nous connaissons un début de reprise - fragile - de la croissance. Ce serait un signal très négatif venant décourager l’esprit d’entreprise ou les perspectives de salariés désireux d’obtenir des augmentations de salaire. Une hausse des prélèvements aurait un effet mécanique sur le pouvoir d’achat mais aussi des effets psychologiques néfastes. Je peux me permettre d’affirmer cela car, à la tête de ma région, je n’ai pas augmenté les impôts depuis neuf ans et chaque dépense nouvelle est financée par une économie.

DEPLOYONS NOS FORCES ET ENTRAINONS LA CONFIANCE

Chers Amis, Chers Camarades,

Je suis heureuse de vous accueillir en Poitou-Charentes.
Nous voilà rassemblés fraternellement à La Rochelle.

L'industrie aéronautique et spatiale est

  • un pôle d'excellence de l'économie française,
  • 1er secteur économique national en termes d'exportation et d'excédent commercial.

Plusieurs articles ayant déjà été publiés sur le livre qui sort la semaine prochaine, vous avez été nombreux à m’interroger sur son contenu.

C’est pourquoi je livre ici quelques extraits de l’introduction qui expliquent les motivations de cet ouvrage dans lequel vous ne trouverez aucune polémique.

C’est un livre résolument optimiste et joyeux, tourné vers l’avenir.


PANSER SES PLAIES ET REPARTIR


L'idée de ce livre est née de la question que m'ont tant de fois posée des proches comme des inconnus, des militants et des citoyens, en France et hors de France : "Comment faites-vous pour continuer, malgré tout ?" Et j'ai pensé que ce travail de mémoire sur les sources du courage pouvait servir à d'autres, à vous, cher lecteur, par exemple qui êtes parfois tenté par le découragement dans ce que vous entreprenez et espérez.


Ségolène Royal invitée d’Itélé le 21 février

Les militants venus de l'ensemble de nos territoires ont réélu à l'unanimité, Ségolène Royal à la présidence de l'association. Elle a présenté le rapport moral en rappelant que plus que jamais Désirs d'Avenir doit travailler comme laboratoire d'idées.

Elle a d'ailleurs rappelé que la Banque Publique d'Investissement était née de ce travail et qu'elle avait appelé à sa création dès 2008, au cœur de la crise financière, considérant qu’il était nécessaire de « créer une banque publique destinée au financement des entreprises innovantes. Une banque qui travaille main dans la main avec les territoires et avec les Régions. Parce qu’on sait bien (…) à quel point les entreprises ont du mal à trouver des crédits, surtout les plus innovantes. Parce que les plus innovantes doivent prendre un risque. Comme les banques ont été habituées à ne plus prendre de risque mais, au contraire, à spéculer sur ce qu’il y avait de plus facile, ces entreprises se tournent vers les collectivités territoriales, vers nous c’est à dire vers vous » (discours de S. Royal sur la crise financière et économique, 15 octobre 2008).

De la même façon, Ségolène Royal a souhaité que l'interdiction des licenciements boursiers et la réforme des activités bancaires (avec séparation des activités de dépôts et des activités spéculatives) soient traduites dans l'activité gouvernementale car les trois réformes se tiennent, comme elle le disait en 2008.

Désirs d'Avenir, que préside Ségolène Royal a décidé de relancer les Universités Populaires Participatives. Un comité scientifique a été mis en place que présidera Jean-Louis Bianco qui a proposé que la première réunion de cette Université se tienne sur la réforme bancaire et les paradis fiscaux.

Au cours de cette Assemblée générale, les ministres Dominique Bertinotti et Guillaume Garot se sont exprimés ainsi que plusieurs parlementaires comme Bernard Lesterlin, Hélène Geoffroy et Sébastien Denaja.

Les membres de Désirs d'avenir qui ont été élus en nombre dans les instances dirigeantes du Parti socialiste (une cinquantaine dans les trois instances : Bureau national, Secrétariat national ou Conseil national) se sont exprimés par la voix de Kamel Chibli, membre du Bureau national.

Benoite Lardy (également membre du Bureau national) a été nommée Secrétaire générale. L'équipe d'organisation de Désirs d'Avenir a présenté la plateforme d’échanges et le système de vidéo conférence qui permettront aux comités locaux de les associer aux débats nationaux. Un comité de rédaction a été mis en place pour la diffusion d’une publication régulière.

Retrouvez sur cette page les interventions de l'AG en vidéo au fur et à mesure de leur disponibilité.

Voici l'intervention de Ségolène Royal :



Voici l'intervention de Dominique Bertinotti :




Voici l'intervention de Guillaume Garot :


Voici l'intervention de Jean-Louis Bianco :



Voici l'intervention de Kamel Chibli :



Voici l'intervention de Sébastien Denaja :


Voici l'intervention de Hélène Geoffroy :


Voici l'intervention de Bernard Lesterlin :