En débat : Inadmissibles violences à l’école

Pendant 15 jours, les enseignants du Lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ont exercé leur droit de retrait afin d’alerter et de mettre fin aux problèmes récurrents de sécurité, notamment à la suite de l’agression d’un élève à coups de couteau par 7 jeunes extérieurs à l'établissement. La seule réponse du Ministre de l’Education Nationale est l’annonce d’"états généraux de la sécurité à l'école".

Face à la montée de la violence et à la dégradation continue de la sécurité qui mine l’Ecole, Ségolène Royal a souhaité donner en priorité la parole aux enseignants et recueillir leurs témoignages, eux qui quotidiennement sont confrontés à ces problèmes : agressivité, incivilité, dégradations, perturbations et jusqu’aux agressions physiques.

Voici donc les premiers témoignages de professeurs que nous avons reçus:
- le témoignage d'Hélène professeur au collège dans le Sud-Ouest,
- le témoignage de Christophe professeur en Normandie et auteur du blog Prof en Campagne,
- le témoignage de Marie-José professeur en Lycée Professionnel en Corse,
- le témoignage d'Estelle professeur en banlieue parisienne,
- et celui de Julien Landel, professeur dans le Val-de-Marne et Conseiller du IVème Arrondissement de Paris : "La violence scolaire est sociétale"

Enseignants, parents, élèves, faites nous parvenir vous aussi vos témoignages sur le forum ou par mail à l'adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Retrouvez aussi l'article de Dominique Bertinotti, maire du 4ème Arrondissement de Paris :
Oui, le bonheur éducatif est possible !