Lire Voir Écouter Réagir

Ils ont tort de la prendre pour une potiche ! - A lire dans Marianne...

20101204-Marianne-Logo

 

Il faut lire le numéro de Marianne paru ce samedi 4 décembre. C'est bien sûr le numéro événement, celui du premier éditorial de Jacques Julliard.
Mais, "Entre vous et nous", l'éditorial signé, Maurice Szafran nous parle particulièrement au moment où la lancinante petite musique du mépris tente de se faire entendre.

Mépris oui. Et pourtant... qu'ils ont tort de la prendre pour une potiche!

Alors achetez Marianne, partagez-le, faite-le lire. Pour que chacun prenne la voie de la responsabilité.

Edito de Maurice Szafran

Le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine, Molière 2010 du théâtre public

Le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine reçoit le Molière 2010 du théâtre public pour sa dernière création « Les naufragés du fol espoir »

Le jury des Molière ne s’y est pas trompé. En couronnant « Les naufragés du Fol espoir », ils couronnent d’abord le message de la dernière création d’Ariane Mnouchkine. Un message puissant, sur la fraternité et le combat qu’il faut mener, au corps à corps, physique et moral pour faire triompher une communauté humaine juste et bienveillante.

Tout le dit, le montre, le suggère dans cette pièce . A travers l’histoire de la réalisation d’un film muet. Nous sommes à la veille de la guerre de 14-18 mais aucun des protagonistes ne le sait.

Exposition : La Sainte Russie, au musée du Louvre

A l’occasion de l’année de la Russie en France, le Louvre accueille une exposition rassemblant près de 400 joyaux racontant l'histoire de l'art russe du IXe au XVIIIe siècle, indissociable de l'histoire religieuse du pays.

L’exposition commence avec le baptême du prince Vladimir en 988 qui marque l'entrée de la Russie dans la chrétienté. L'art chrétien s'épanouit, à Kiev, qui joue le rôle de capitale, à Tchernigov, à Novgorod, à Pskov, à Vladimir, à Souzdal... .

 

Voir : La cinéaste Kathryn Bigelow, oscarisée pour The Hurt Locker

Le film est dur, brut, sans fioritures. Genre injection de testostérone pure, balancée dès la saisissante scène d'ouverture, une plongée in medias res dans l'enfer irakien des engins explosifs improvisés. The Hurt Locker, Démineurs dans la version française, a toute l'apparence du film de mecs, apparence confirmée par la citation en exergue, qui rappelle les éructations guerrières du jeu vidéo pour geeks en mal de virilité Call of duty : « The rush of battle is a potent and often lethal addiction, for war is a drug »... L’assaut de la bataille est une addiction puissante et souvent mortelle, car oui, la guerre est une drogue…

Lire : «Le sexe de la sollicitude»

L'auteure de cet essai stimulant, Fabienne Brugère, est philosophe et professeure à l'université de Bordeaux. Elle montre que, jusqu'à aujourd'hui, « la sollicitude a un sexe, toujours le même ». Il est pourtant temps que cette spécialité historiquement réservée aux femmes devienne l'affaire d'individus des deux sexes partageant un même idéal de justice.L'action publique a tout à y gagner.

A l'opposé des « fictions libérales de l'indépendance sur lesquelles les hommes ont bâti nos sociétés » et contre la dureté ambiante qui conduit à l'impasse, il s'agit de redonner à la fraternité une valeur concrète, fondatrice d'une nouvelle politique.

Voir : L'Exposition "Turner et ses peintres "

La remarquable exposition que le Grand Palais lui consacre jusqu’au 24 mai est captivante tant nous sommes touchés par ce feu d'artifice de liberté, de fougue, de couleur, d'inventivité, de contrastes et de lumière.

Elle réunit près de 100 tableaux et œuvres graphiques (études, gravures) provenant de grandes collections britanniques et américaines, des musées du Louvre, du Prado, et de Londres.

La chance de cette rétrospective, dont Guillaume Faroult est le commissaire, réside dans la confrontation de ce grand peintre anglais du XIXe siècle (1775-1851) avec ses illustres inspirateurs, anciens ou contemporains, comme Titien, Poussin, Rembrandt, Claude Gelée dit Le Lorrain, Watteau, Constable…

Théâtre : Les Naufragés du Fol Espoir, création de la troupe du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine

La troupe du Théâtre du Soleil vous invite au voyage avec Les Naufragés du Fol Espoir, nouvelle création collective, en partie écrite par Hélène Cixous, inspirée d’un mystérieux roman posthume de Jules Verne, sur une mise en scène d’Ariane Mnouchkine.

Le spectacle n’est pas une adaptation du roman de Jules Verne, la fiction à travers l’écriture d’Hélène Cixous balaie le roman, c’est une histoire dans une histoire dans une histoire… L’histoire d’une communauté de passagers d’infortune échappés d’une catastrophe maritime qui aspire à connaître une seconde naissance sur une île vierge, là où redevenir maître de son destin est possible.

Lire : "L’Iguifou, nouvelles rwandaises"

L’Iguifou, nouvelles rwandaises

Scholastique Mukasonga
, Gallimard / Continent noir 2010

L’Iguifou n’est pas un recueil de nouvelles sur le génocide rwandais. C’est un recueil qui enveloppe le souvenir du génocide dans le récit de l’avant et de l’après. L’avant des prémisses, des annonces et des prophéties menaçantes. L’après de la mort, de la mémoire et du deuil. A l’épicentre, la présence obstinément muette d’un évènement qui n’existe plus qu’au travers des traces qui, telles des empreintes ou des sillons au milieu des vestiges, hantent les esprits et les lieux.