Le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine, Molière 2010 du théâtre public

Le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine reçoit le Molière 2010 du théâtre public pour sa dernière création « Les naufragés du fol espoir »

Le jury des Molière ne s’y est pas trompé. En couronnant « Les naufragés du Fol espoir », ils couronnent d’abord le message de la dernière création d’Ariane Mnouchkine. Un message puissant, sur la fraternité et le combat qu’il faut mener, au corps à corps, physique et moral pour faire triompher une communauté humaine juste et bienveillante.

Tout le dit, le montre, le suggère dans cette pièce . A travers l’histoire de la réalisation d’un film muet. Nous sommes à la veille de la guerre de 14-18 mais aucun des protagonistes ne le sait.



L’été s’installe doucement et au premier étage d’une guinguette, se tourne ce film qui parle d’utopie, de voyage en bateau, un naufrage sur une île déserte et des émigrants à la recherche d’un fol espoir, celui de bâtir une communauté idéale.

Les histoires s’enchevêtrent : la difficulté de la création, le scénario du voyage et la guerre qui gronde à la porte mais que personne n’entend. Une mise en scène éblouissante, le mot n’est pas trop fort et c’est bien cela aussi que ce Molière récompense.

Durant 3 heures, les acteurs polymorphes se livrent à un jeu ébouriffant. Parfois, on croit voir Douglas Fairbanks sorti tout droit du « Signe de Zorro » . Parfois, c’est Louise Brooks qui apparaît sur une banquise. Les gestes d’une précision rare , élastique, maîtrisés. La troupe s’est visiblement régalée , ont est pris par ce plaisir intense à mimer ces acteurs du muet. Une mise en scène onirique ,soutenue par une création musicale qui provoque l’allégresse ou souligne les obsessions, à travers l’omniprésence des œuvres de Gustav Malher.

La scène finale est inoubliable. Et il suffit d’entendre les 5 secondes de silence qui suivent ce final avant que le public n’applaudisse pour comprendre qu’elle s’imprime en nous pour longtemps, comme l’un des plus beaux moments de théâtre classique.

Pour le message et l’art majeur du théâtre porté ici à l’un de ses plus haut niveau par une Ariane Mnouchkine qui touche l’universel, « les naufragés du fol espoir » méritent de faire ce voyage jusqu’à la Cartoucherie de Vincennes. Un voyage dont on revient tellement plus humain.