Fiches : Avenir commun Afrique Europe

UPP Afrique Europe - Note de cadrage

 

Dans le discours prononcé à Dakar le 6 avril 2009, Ségolène Royal a demandé pardon aux Africains pour l’esclavage et le passé colonial ; elle a dit merci pour l’impôt du sang payé par les soldats d’Afrique lors de la Libération de la France, merci aussi pour le rôle essentiel des Africains dans la reconstruction de notre pays ; elle a dit « s’il vous plaît » enfin, pour que l’Afrique et l’Europe inventent un avenir commun. Ces mots simples dépassent les éternelles interrogations sur la « repentance », le pardon étant en réalité la première pierre d’une relation apaisée, tournée vers le futur. Ils ont pourtant soulevé de vifs débats avec la droite française, alors que, dans l’opinion et chez les intellectuels, en France et en Afrique, ils ont été largement appréciés et soutenus.

UPP Afrique Europe - Biographie des intervenants

 

Elikia M’Bokolo

Né en 1944 à Kinshasa, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, agrégé d’histoire, directeur d’études à l’EHESS, il est en France l’un des spécialistes les plus reconnus de l’histoire de l’Afrique. Il a également participé à la rédaction du Petit précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du président Sarkozy (La Découverte) dirigé par Adame Ba Konaré.


Stéphane Hessel