Brésil

Eléments de réfléxion et d'analyse

"Voici des éléments de réflexion et d'analyse que je suis heureuse de mettre à votre disposition dans l'esprit des universités populaires. "

Ségolène Royal



Revue de presse

Dans la presse Brésilienne

Un Brésil « socio-environnemental » ?

Le Brésil est le 4ème plus gros émetteur de gaz à effets de serre.

Longtemps, il a eu la réputation d'un Etat-voyou écologique.

Longtemps, le primat du développement à tout prix a justifié l'indifférence environnementale de ses dirigeants.

Lula est issu d'une culture (productivisme industriel) qui ne le prédisposait pas à s'intéresser à ces questions. Mais il en a progressivement pris conscience et les politiques de son gouvernement témoignent, quelles que soient les critiques parfois fondées des écologistes et notamment de son ex-Ministre de l'Environnement, Marina Silva, d'une indéniable volonté de conjuguer croissance économique, justice sociale et responsabilité écologique.

Réduction de la pauvreté et essor d'une nouvelle classe moyenne

Très grossièrement, on pourrait dire que le premier mandat de Lula a été plus défensifchoc de confiance » et assainissement financier) et son second mandat plus offensif (affirmation du Brésil comme puissance économique et diplomatique) mais l'imagination politique (participative) et sociale (Bolsa Familia) a été une constante des deux mandatures.

1) La Présidence Lula, c'est notamment :

« Le Brésil au 21ème siècle : Naissance d'un nouveau grand »

Ce titre de l'excellent livre d'Alain Rouquié, ancien ambassadeur an Brésil et actuel président de la Maison de l'Amérique latine, résume bien la trajectoire ascendante d'un pays qui entend devenir la 5ème puissance économique mondiale (il occupe actuellement la 10ème place) et auquel le bilan des années Lula autorise tous les espoirs.

Sous la conduite avisée d'un président fier de n'avoir qu'un CAP de tourneur mais leader syndical puis politique hors pair, le Brésil a admirablement surmonté deux crises :