Heuliez sauvé : Ségolène Royal a signé le pacte d'actionnaires avec les repreneurs

A Cerizay, au siège de l'entreprise Heuliez, Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, a signé aujourd'hui à 15h00 le nouveau pacte d'actionnaires avec les nouveaux repreneurs, d'une part le groupe BGI qui reprend les activités traditionnelles d'Heuliez, notamment dans l'emboutissage et la carosserie; d'autre part la société MIA Electric et le groupe Kohl, représentés par Oliver Buisick, qui rachètent la partie dédiée au véhicule électrique.

Cette signature fait suite à la décision rendue ce matin par le tribunal de commerce de Niort et à l'assemblée générale des actionnaires qui s'est tenue à 14h30 à Cerizay.

Ce sont plus de 480 emplois sauvés et un savoir-faire maintenu sur le site industriel de Cerizay. C'est une nouvelle aventure qui commence pour Heuliez.

Ségolène Royal s'est dit heureuse de ce nouvel horizon pour Heuliez et ses salariés : « c'est un très beau jour pour l'entreprise Heuliez, c'est l'aboutissement d'un très beau combat. Je veux rendre hommage aux travailleurs de l'entreprise qui ont tenu bon, et qui grâce à ce partenariat avec la Région, ont fait en sorte que l'entreprise reste debout. C'est une grande victoire pour l'entreprise, pour la croissance verte, pour l'avenir de la voiture électrique.»

L'ensemble des partenaires se sont réjouis de ce nouveau pacte :" Il ne faut pas oublier que chez Heuliez les véhicules électriques étaient un projet il y a deux ans, que c'est devenu une société grâce et sous l'impulsion de la Région Poitou-Charentes.» a déclaré Arnaud Marion, président par interim d'Heuliez Véhicule Electrique.

La Région Poitou-Charentes est actionnaire à hauteur de 31% de la partie Heuliez Véhicule Electrique. Elle est la première Région à entrer au capital d'une grande PME, afin de défendre l'emploi et le savoir-faire des salariés et d'être en pointe sur la croissance verte.

Sur le dossier MIA Electric – Con Energie, la Région ajoute à son apport en capital de 5 millions d'euros une aide de  696 000 euros pour la sécurisation des parcours professionnels de 70 salariés et une garantie à hauteur de 50% sur un prêt bancaire de 8 millions d'euros.

La Région soutient également BGI sur la partie traditionnelle avec une avance remboursable de 1,6 millions d'euros, une garantie de prêt bancaire à hauteur de 3 millions d'euros et une aide au portage des salariés (277000 euros).