Image de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporama

Évaluer cet article
(1 Évaluation)
Ratification Accord de Paris par l'Europe Ratification Accord de Paris par l'Europe © European Union 2016 - Source : EP/Michel CHRISTEN

Le 4 novembre 2016, l’Accord de Paris sur le climat négocié durant la COP21 entrera en vigueur. Ce que certains croyaient impossible est maintenant une réalité : l'Union Européenne et 91 États (au 1er novembre 2016), parmi lesquels la Chine et les Etats d’Unis d’Amérique, l’ont à ce jour ratifié, ce qui représente près de 60 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Jamais un accord universel n’aura été si rapidement rendu applicable. Cette réussite a été rendu possible grâce à la course contre la montre engagée par Ségolène ROYAL, Présidente de la COP21, qui s’est rendue dans plus d’une trentaine de pays en 2016 pour convaincre les Chefs d’Etats et faire aboutir cette étape décisive. Son engagement sans relâche, son énergie, son sens de l’action positive et son talent ont été unanimement reconnus par les plus hauts responsables politiques.

« L'Accord de Paris, qui vise à contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2°C voire 1,5°C par rapport au niveau préindustriel, pourra être considéré par les générations futures comme le moment où nous avons enfin décidé de sauver notre planète", “Si nous n’agissons pas vigoureusement, nous aurons à payer le prix de migrations massives, de villes submergées, de 200 millions de personnes déplacées, de réserves alimentaires épuisées et de conflits générés par le désespoir » a commenté Barack Obama.

 Cela aura aussi de tragiques conséquences pour la santé de chacun d’entre nous du fait de la température (coup de chaleur), des rayonnements UV (cancers de la peau), de la modification des rendements agricoles qui incitent à l’usage accru de produits chimiques, des vagues de pollution urbaine aggravées par la chaleur, de l’impact sur la faune avec le déplacement de pathogènes (ex: maladie de Lyme) ou des migrations des vecteurs de maladies ou d'épidémies ( ex: moustique aèdes).

Une chance à saisir immédiatement

L’Accord de Paris est une chance à saisir de toute urgence afin d’éviter d’atteindre d’ici 2030 le seuil fatidique de 1,5 degré d’augmentation de température, comme s’en alarment les scientifiques dans un rapport alarmant publié fin septembre sous le titre « La vérité sur le changement climatique ». L’accélération du réchauffement climatique dépasse en effet toutes les prévisions.

"On ne peut pas résoudre nos problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés" (Einstein). Les scientifiques insistent sur l’importance de produire de l'énergie “sans brûler de combustibles fossiles, de voyager moins, de changer nos régimes alimentaires et d’utiliser l'énergie plus efficacement. Rendre les bâtiments, véhicules et appareils moins énergivores, opérer une transition vers les véhicules électriques, accroitre l’utilisation des transports en commun et d’autres modes de transport, comme le vélo... Nous devons aussi stopper la déforestation et réduire les émissions de l’agriculture”.

La mise en oeuvre de l'Accord de Paris

La mise en oeuvre de l'Accord de Paris repose sur 4 piliers, qui sont autant de priorités d’action pour la présidence de la COP mais aussi pour chacun d’entre nous, comme le rappelle le puissant message de Gandhi, dont l’Inde a fêté la naissance en ratifiant l’Accord de Paris : “Un geste simple, répété par des milliards de personnes à travers la planète a le pouvoir de changer le cours de l’histoire”.

1. Le premier pilier, c’est l’Accord lui-même.

Ségolène ROYAL, Présidente de la COP a sensibilisé l’ensemble des pays pour qu’ils accélèrent leur processus de ratification et rejoignent ainsi les rangs des États et Parties ayant déjà ratifié, pour consolider le caractère universel de l’Accord.

2. Le deuxième pilier, ce sont les contributions nationales à la réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Les pays signataires doivent sans attendre transformer leurs contributions nationales, annoncées en 2015, en actes : lois, politiques publiques et investissements. La France apportera un soutien aux pays en développement pour la mise en œuvre de leurs contributions nationales via l’Agence française de développement.

3. Le troisième pilier, ce sont les financements.

La question du financement est centrale dans l'équilibre de l'Accord de Paris. Ségolène Royal, qui en a fait sa priorité, a annoncé que les 100 milliards de dollars de financements annuels pour le climat en 2020 seront réunis.

L’état des lieux des financements climat commandé par la France et le Pérou à l’OCDE sera remis lundi 17 octobre à la présidence de la COP21, parallèlement à la publication de la « feuille de route » des pays donateurs, pilotée par le Royaume-Uni et l’Australie.

4. Le quatrième pilier, c’est l’agenda des solutions.

Afin de contribuer à la mobilisation de tous – citoyens, territoires, entreprises, experts – la France soutient la poursuite des actions concrètes dans lesquelles elle s’est engagée pour le déploiement des énergies renouvelables, des transports propres, des bâtiments économes, la gestion durable de l’eau et des forêts, et la protection des océans.
 
Ségolène Royal a mis en lumière plusieurs nouvelles avancées concrètes :

  • L’initiative énergies renouvelables en Afrique se structure autour des 240 projets recensés par la Présidente de la COP avec les chefs d’États africains.
  • La Présidente de la COP21 et le ministre indien de l’énergie ont soumis aux partenaires de l’Alliance les statuts de l’Alliance solaire internationale approuvés par l’Inde, La France et les États-Unis, qui seront adoptés à Marrakech.
  • Une déclaration mondiale pour la réduction des déchets de plastique, fléau de l’océan, a été présentée, qui reçoit déjà l’adhésion de nombreux pays : États-Unis, Maroc, Monaco, Chili…

De plus, Ségolène Royal a rappelé les avancées majeures de ces derniers jours en matière de réduction des pollutions :

  • Le secteur de l’aviation civile internationale s’est engagé sur la maitrise des émissions de gaz à effet de serre.
  • La même dynamique est à l’œuvre pour le transport maritime.
  • La 28ème réunion des Parties au Protocole de Montréal a adopté un amendement visant à restreindre la production de HFC (hydrofluorocarbures), un gaz à très fort pouvoir de réchauffement.

La suite

La COP22, qui aura lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016,  sera consacrée à la mise en œuvre de l’Accord de Paris et sera placée sous le signe de l’action.


Documents :

Participez à la mobilisation internationale du 4 novembre 2016

Agenda de Ségolène Royal, Présidente de la COP21

Les actions de la Présidente de la COP21

Les États ayant ratifié l'Accord de Paris

L'Accord de Paris COP21

Le rapport « La vérité sur le changement climatique »

Vidéo

Lu 5468 fois

Laisser un commentaire

Il vous reste caractères.

Carte des Comités

DOCUMENTS les plus téléchargés

Partager cette page sur FacebookPartager cette page sur TwitterPartager cette page sur Google +LinkedinAdhérer au flux RSS

Agenda des Évènements

Il n'y a pas d'évènements

Le CLOUD

Les Comités Désirs D'Avenir

Les comités Désirs d'Avenir vous donnent rendez-vous sur leur site.