Image de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporamaImage de diaporama

Mercredi, 13 mai 2009

L'avenir des Gauches en Europe

Évaluer cet article
(0 Évaluations)

L'avenir des gauches en Europe

George Papandreou, Ségolène Royal, Jean-Louis Bianco, Felipe Gonzalez, Miguel Sebastian Gascon, Denis MacShane, Leif Pagrotsky, A. Schwall-Düren, J M Colombani, Massimo D’Alema

Athènes, 12 mai 2009

Ouverture par Georges Papandreou,
président du PASOK et de l'Internationale socialiste
et par Ségolène Royal


La communauté européenne
La conférence d’Athènes sur L’avenir des gauches en Europe, à laquelle participera Ségolène Royal, et dont elle ouvrira les travaux, est le fruit d’un travail commencé en 2008 avec Christos Lambrakis, Président du groupe de presse de centre gauche Lambrakis, et Georges Papandréou, Président du PASOK et de l’Internationale socialiste.

Le 2 octobre 2008, Ségolène Royal, qui vient de publier avec Alain Touraine l’ouvrage Si la gauche veut des idées, est invitée par Christos Lambrakis à s’exprimer sur la gauche dans la mondialisation. Le discours, prononcé deux semaines après l’effondrement de la Banque Lehman Brother, décrypte la crise financière, anticipe ses conséquences et propose, six mois avant le Sommet du G20 de Londres, des pistes audacieuses de réforme du capitalisme financier.

Devant le succès de la conférence, le groupe Lambrakis propose à Ségolène Royal de contribuer, aux côtés des quotidiens To Vima (Grèce) et El Païs (Espagne) à l’organisation d’un grand colloque sur l’avenir des gauches en Europe, quelques semaines avant les élections européennes.

Associant témoignages d’experts et intervention de grandes personnalités politiques européennes, la conférence examinera les défis auxquels l’Europe et les gauches européennes doivent faire face.

Alors que les idées de gauche n’ont jamais été autant d’actualité, les progressistes européens ne sont au pouvoir que dans deux pays de l’Union.

Au-delà des spécificités nationales, comment expliquer cette situation ? La gauche européenne doit-elle inventer une nouvelle forme de radicalité ? Quelle offre politique doit-elle faire pour convaincre à nouveau le plus grand nombre ? Quelle vision de l’Europe les gauches doivent-elles proposer ?

Autant de questions auxquelles la conférence, introduite par  Georges Papandreou et Ségolène Royal, tâchera de répondre.

Le discours d'ouverture par Ségolène Royal

Voir le programme de la conférence

Lire la note de cadrage de la conférence


Lire le discours de Ségolène Royal du 2 octobre 2008 à Athènes sur "La gauche dans la mondialisation"

Lire la biographie de Christos Lambrakis, président du groupe de presse Lambrakis

Lu 4573 fois

Laisser un commentaire

Il vous reste caractères.

Le CLOUD

Les Comités Désirs D'Avenir

Les comités Désirs d'Avenir vous donnent rendez-vous sur leur site.